„Plus de nid de cigognes sur la Tour inférieure“ avait pour titre le journal du 5 décembre 1935.

„Les habitants de Hechingen ont vu hier pour la dernière fois l'image familière du nid de cigognes sur la Tour Inférieure. Depuis la tempête dans la nuit de dimanche, le nid qui déjà depuis longtemps détaché de la plateforme en treillis était complètement de biais au sommet de la tour. Hier, il a fallu le retirer à l'aide d'une échelle de pompiers et deux autres échelles attachées à cette dernière. Peu de gens auraient voulu être à la place du jeune maître maçon Otto Schetter qui a assuré cette dangereuse mission.

La maison des cigognes n'a pas eu besoin d'être refaite, elle a retrouvé un emplacement parmi les autres cigognes. Il y a déjà longtemps qu'une cigogne ou un couple de cigognes avait fait son nid là-haut et c'était alors pour toute la ville un événement heureux lorsque ces habitants de hauteur retrouvaient leur nid après un long voyage dans le sud. Depuis de nombreuses années, les cigognes évitaient toutefois sur la tour inférieure. Elles n'appréciaient pas la fumée de la cheminée toute proche et – pour les cigognes, la question de la nourriture est décisive également – ne trouvaient pas assez de nourriture après la disparition des étangs et des zones marécageuses. Finies les romantiques cigognes à Hechingen.“