Histoire

Dès 1318, il est fait mention d'une maison de Dieu bénie qui était consacrée au Patron de l'évêché Chur, Heiligen Luzius. En 1370, il est fait mention d'un cloître. Les ermites vivaient selon la troisième règle de l'Ordre franciscain et étaient appelées de ce fait les 'Terziarinnen'. Elles se consacraient en communauté aux soins des pauvres et des malades.

Depuis au moins 1328, l'église servant d'église paroissiale de Hechingen. Avec le sacre de l'église „Notre Dame et Saint Jacques“ dans la ville haute en 1488, les droits de la paroisse de l'église Saint Luzen furent transférées à celle-ci, la transmission formelle s'est effectuée en 1536.

Par la suite, l'église fut négligée pendant des décennies jusqu'à ce que le comte Eitel Frédéric I. – le premier Régent de la ligne des Hohenzollern de Hechinger – convertisse dans les faits les dispositions testamentaires de son arrière-grand-père Frédéric II : En 1586, il fonda un cloître franciscain et fit transformer complètement l'église. L'ouvrage d'aujourd'hui qui fut terminé en 1589, qui reprit le plan d'ensemble et les parties des murs extérieurs de l'église précédente gothique, incarne dans son espace intérieur le style coloré de la Renaissance tardive.

Vers 1700, l'église fut rendue baroque selon les nouveaux goûts de l'époque, l'espace fut peint uniformément en blanc et remplacé par les autels. A l'occasion de la sécularisation, le cloître franciscain fut aboli en 1808. Une restauration complète fut entreprise de 1971 à 1975 et redonna les couleurs de 1589.